Partagez
 

 You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Teagan A. Canavan
Teagan A. Canavan
ADMIN, à votre service !
here since : 16/11/2012
messages : 65


You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas Empty
MessageSujet: You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas   You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas EmptySam 17 Nov - 3:38

La vie ici n’a finalement rien de désagréable. Ciara est avec moi et n’a pas perdu de son humour. Certes on ne connaît pas grand monde ici, mais je trouve qu’on s’y fait plutôt bien en fin de compte. Les gens nous apprécient et je n’ai pas à supporter l’ambiance franchement bizarre crée par mon frère adoptif dans ma famille d’accueil. Qu’on soit clairs là dessus, j’aime les hommes, c’est un fait, les femmes aussi d’ailleurs, mais lui c’était totalement pas mon style et il n’a contribué qu’à rendre les choses super dérangeantes. Je voulais garder ma sexualité pour moi, me contenter d’emballer des mecs de ma classe et faire du grain au prof d’EPS, mais j’ai du fatalement faire mon coming out, et je crois que c’est pas un truc que les catho apprécient en règle générale. J’ai donc quitté Dublin et les lycées d’élite pour intégrer un programme d’échange dès le premier semestre, ce qui a plutôt soulagé mes « parents » si je peux encore me permettre de les appeler comme ça. J’ai maintenant dix huit ans et je sens que c’est un allez sans retour. Je suis un gamin plutôt débrouillard, pas mal emmerdeur, mais débrouillard, et j’imagine bien que je n’aurais pas longtemps besoin de leur soutien financier. Bosser à MacDo ça me dérange pas, et les petits boulots ça me connaît. L’avantage encore une fois c’est que je n’aurais pas à mentir sur mon âge. Seul hic, on m’a vraiment refilé un coloc louche. Je dis pas qu’il est pas sympa, il est juste anglais, louche et passe sa vie sur son ordi. Le plus amusant sans doute c’est qu’il arrive à se coucher plus tard que moi en rentrant de soirée étudiantes. C’est sans doute le détail le plus effrayant. Ca et le sabre laser que j’ai pris pour un vibro fortement atypique la dernière fois. Lui aussi doit me trouver bizarre quand on y pense.

Boursier grâce à mes tout de même notables résultats scolaires, je profite d’une après midi de libre pour m’acheter quelques fringues. Bien entendu non sans plan détaillé de Derry qui est quand même une grande ville séparée par un point immense. Mais je m’en sors pas si mal que ça et termine, devant un centre commercial qui a je dois le dire tout à envier au Stephen’s Green de Dublin. Je m’y précipite cependant guilleret pour faire le plein de vêtements et sans doute un brin de courses pour pas claquer tout mon fric en pizzas. Dans ma bouche une chupachups ce qui me donne l’air d’un gamin dont les dents n’ont pas grand avenir. Je pioche quelques chemises, un ou deux jeans sans y passer des heures, je sais généralement ce que je veux. C’est alors bras chargés, que je prends délibérément le chemin des cabines. Je m’engouffre dans l’une d’elle... et vous l’aurez deviné au trois points de suspension, elle s’avère occupée bien sur. Mais c’est un signe du destin, une délicieuse coïncidence, une manifestation divine peut être, mais c’est mon petit British préféré avec un prénom irlandais qui sursaute déjà de me voir apparaître devant lui. « Pardon. » Un sourire se dessine sur mes lèvres, alors que je me rappelle précisément le plan de Ciara à ce sujet. Teagan Canavan ne renonce jamais à un pari, surtout quand il a misé son honneur là dessus. Me taper des hétéros coincés, je l’ai déjà fait, et cette réunion malheureuse dans une cabine d’essayages est plutôt pour me servir. « Je n’avais pas vu qu’elle était occupée. Je regarde toujours droit devant moi, pas par terre. Mais... » Je pose mon regard sur son torse nu. « J’apprécie la vue, c’est un joli petit pull bleu marine que tu allais essayer là. Te gêne pas pour moi, mes amies disent que j’ai très bon goût en matière de fringues, je pourrais te donner mon avis tu sais, et puis... » Mon sourire s’élargit de façon assez perverse et je me penche un peu vers lui pour lui faire de scandaleuses avances. « Je dois dire que ça tombe plutôt bien, j’ai totalement craqué sur toi en droit constitutionnel... » Une fois encore on peut presque entendre les trois points de suspension.

J’attrape une de ses boucles et joue avec, avant qu’il ne me rembarre violemment, c’est la première partie du plan. « Moi c’est Teagan. » Un nom qu’il ne risque pas d’oublier, d’autant plus qu’il connaît déjà ma charmante petite amie, elle aussi très chiante, très portée sur la chose, qui se fait accessoirement passer pour la gamine collante et sympa qui ne lui veut que du bien. Ouais un peu comme Harry, c’est le même genre. J’approche de nouveau ma sucette de ma bouche, et hausse les épaules. Belle entrée en matière Teagan. Passé le choc, tu te fais exclure de cette cabine violent. Les mecs hétéros se laissent jamais faire tout de suite, ça prend du temps, mais c’est souvent bien meilleur. Ciara a bon goût, c’est vrai qu’il me plaît assez. Ne manque plus que son superbe accent oxfordien pour couronner le tout. Let’s have some fun this beat is sick, i wanna take a ride on your disco stick.

_________________
You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas Tumblr_lt979gkNv91qa1xogo1_500
Revenir en haut Aller en bas

Aindreas C. Fitzgerald
Aindreas C. Fitzgerald
ADMIN, à votre service !
here since : 16/11/2012
messages : 31


You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas Empty
MessageSujet: Re: You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas   You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas EmptySam 17 Nov - 14:01

J'ai raté quelque chose, là-bas, à Oxford. La soirée de célébration des résultats du bac a été terrible et l'incompréhension qui a suivi m'a mené ici, en Irlande. Pas tant par choix que par exutoire honnête pour les crimes commis là-bas, avec un peu de chance mon père me laissera rentrer en juin prochain, quand il aura vu que je suis resté le garçon sérieux qu'il a élevé. Je préfère ignorer ces détails de la déchéance que j'ai eu à essuyer, et des coups montés dont j'ai d'ailleurs vraisemblablement été la victime. Se retrouver à l'hôpital sans avoir même bu plus de trois verres, n'est pas franchement une relation logique que je parviens à comprendre. Mon père a refusé de m'accorder le bénéfice du doute, Oxford est devenue ville dangereuse, et c'est presque très logiquement donc qu'a été décidé mon exil dans la famille maternelle, ici à Derry. Nous avons habité ici quelques années quand j'étais plus jeune mais je ne m'en souvenais pas. La vie est particulière, et j'ai fort heureusement appris que Jane avait candidaté l'échange, elle aussi, ce qui fait que je ne me retrouve au moins pas complètement seul dans cette ville nouvelle et cet amas de monde. Pourtant, habitué à l'excellence et l'ambiance d'Oxford, tout ici me semble particulier. J'ai du mal à me faire une place et à trouver mon chemin. Mes notes suivent, pour sûr et évidemment, mais le reste...

J'habite chez ma grand-mère maternelle qui est remariée à un ancien soldat qui parle peu. Les deux sont rustiques, près de leur argent et franchement trop patriotes pour moi. Je passe donc le plus clair de mon temps à bosser et à tenter de rencontrer des gens à minima dignes d'intérêt. Aujourd'hui cela dit, le boulot me lasse. J'ai mal à la tête et suis peu enclin à une énième conversation sur l'enfant de ma mère ou les batailles de je ne sais plus quelle ville du Nord. J'essaye de joindre ma mère justement, en vain, et me résigne finalement à me promener sans but dans la ville que je découvre. Fort heureusement, j'ai eu droit au compte en banque conservé, on ne peut donc pas dire que l'argent me manque. Il serait temps, d'ailleurs, d'acheter quelques vêtements de rechange histoire d'honorer au moins mon inouï sens du style anglais. Aussitôt dit, aussitôt fait, je m'engouffre dans la première boutique à ma disposition et repère quelques habits qui attirent mon oeil et que j'empile dans mes bras pour aller essayer, notamment un pull bleu en cachemire - il fait vraiment froid, dans ce pays - et quelques affaires supplémentaires au hasard.

Je repère bien vite les cabines d'essayage et m'engouffre dans l'une d'entre elle pour m'installer. Je retire mon pull, puis le t-shirt que j'ai mis en dessous pour passer une chemise bleue qui ira à mon avis à merveille en dessous de ce pull. Mais j'achève à peine de retirer mes affaires que quelqu'un fait miraculeusement apparition dans la cabine, un illustre inconnu les bras chargés de vêtements qui n'a pas franchement l'air dérangé par l'endroit où il se trouve malgré les excuses qu'il me diffuse du bout des lèvres. Il me sourit comme si tout était normal et je recule un peu, écarquillant les yeux en croisant les bras. Il enchaine toutes ces phrases comme il m'aurait fait la conversation autour d'un café et je ne peux même pas en placer une pour le foutre dehors. Il finit par me confier qu'il a craqué sur moi en droit constit et je lui offre une grimace de circonstances. Craquer sur moi ?? Non mais ça va pas... Est-ce qu'il me... mate ?! Eh, je secoue la tête et attrape le pull en question pour l'essayer à la va-vite et éviter son regard. La situation me fait rougir et je me maudis de perdre autant mes moyens quand le contexte est trop inconnu. « Ravi de savoir tout ça, mais enfin là si tu pouvais sortir ça m'arrangerait. » Je le pousse dehors en tirant le rideau. « Et pour ton information personnelle, je ne suis pas intéressé, je n'aime pas les hommes ». Je grimace et roule des yeux en refermant le rideau sur moi pour inspirer.
Revenir en haut Aller en bas

Teagan A. Canavan
Teagan A. Canavan
ADMIN, à votre service !
here since : 16/11/2012
messages : 65


You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas Empty
MessageSujet: Re: You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas   You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas EmptyLun 19 Nov - 21:18

Il tarde un peu à réagir tout de même, ce qui me semble un bon signe à moins que je ne l’ai profondément choqué. Alternative à ne pas négliger pour un garçon qui porte ce genre de petit pull. Il me fout finalement dehors les joues rosies par la honte ou le début d’effet que je lui fais ce qui me déclenche une esquisse de sourire. Je suis plutôt optimiste voyez vous et je vous laisse deviner sur quel option mon choix s’est porté. Il me lance alors qu’il n’est pas gay à travers sa cabine, tout en continuant sans doute d’essayer ses fringues. Je m’en amuse et tire un peu le rideau pour passer ma tête à travers ne me gênant pas vraiment pour balayer son corps de mon regard plutôt intéressé. Dans la vie il faut du culot. « J’ai compris t’es pas gay, mais je trouve quand même vachement mignon. » Je hoche la tête comme pour appuyer mes dires. « Tu pourrais essayer, venir chez moi un soir, j’ai un coloc avec de droles d’objets vibrants, mais c’est pas à moi j’te jure. En plus, t’es Anglais, moi Irlandais, ce serait un pas pour la paix. Faites l’amour pas la guerre, comme on dit! » Bon je dois avouer qu’il y a plus convainquant, le mieux serait encore que je lui montre, mais il a pas l’air très enclin à me laisser le tripoter. Bon Ciara m’a pas facilité la tâche à l’emmerder tout le temps à la fac avec ses fantasmes gays, mais je pense pas non plus que ce soit perdu d’avance au contraire. Il suffit d’être optimiste et chargé d’arguments. J’enchaîne alors. « Je sais c’est ma copine le problème ? Tu sais elle et moi on a une relation très libre, et elle t’adore, disons que je vais pas te mentir, c’est même elle qui a suggéré l’idée que toi et moi on s’envoie en l’air, car ça la fait fantasmer un peu. Je devrais pas le dire mais comme tout le monde le sait je suppose que c’est pas trop grave, mais Ciara c’est le genre à lire des fan-fic gays. Si tu lisais sa fiction, tu verrais plus Drago Malfoy et Harry Potter pareils... » Mon regard se pose sur son jean et plus particulièrement sur ses fesses. Je prends un air sceptique et m’éclipse pour aller dans le rayon d’à côté pour lui choisir un jean qui le mettrait parfaitement en valeur. J’aurais pu être vendeur de prêt à porter dans une autre vie.

Je reviens vers les cabines, et m’assure qu’il y est toujours. Heureusement c’est bien le cas et je lui fais passer un jean assez rapidement. « Celui là te mettrait parfaitement en valeur, je dis ça, je dis rien. Met le surtout pour les cours magistraux que je puisse te voir avec. Te mater en constit c’est mon activité préférée. D’ailleurs en parlant de cours, toi qui vient d’Oxford, tu pourrais me donner des cours de soutien particuliers, encore une fois je rappelle bien évidemment que ma chambre t’es tout à fait ouverte. » Je me mord la lèvre et le suis lorsqu’il sort, jouant la carte du harcèlement jusqu’à ce qu’il craque complètement. « Genre...Tu fais quoi ce soir ? » Je lui adresse un clin d’œil, et me demande si je ne vais pas tout simplement finir par me prendre un coup. Ce garçon a l’air doux, mais faut toujours se méfier de l’eau qui dort et je dois reconnaître que je m’agace moi même. Mais tout ça encore une fois c’est de la faute de Ciara qui pour le coup est bien plus insupportable que moi.

_________________
You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas Tumblr_lt979gkNv91qa1xogo1_500
Revenir en haut Aller en bas

Aindreas C. Fitzgerald
Aindreas C. Fitzgerald
ADMIN, à votre service !
here since : 16/11/2012
messages : 31


You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas Empty
MessageSujet: Re: You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas   You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas EmptyMer 21 Nov - 9:40

Mais avoir la prétention de penser qu'il aurait rapidement pu lâcher prise et me laisser tranquille est de très mauvais esprit. Evidemment, il passe la tête par le rideau et renchérit de plus belle. Je me demande sur quel genre de malade j'ai bien pu tomber et si draguer existe vraiment avec aussi peu de manières et roule des yeux en remettant mon pull pour interrompre la séance d'essayage. Tant pis pour les courses, je les ferai un autre jour, quand un stalker taré ne sera pas lancé à mes trousses pour m'expliquer que je devrais très largement accepté de m'envoyer en l'air avec lui. Ew, je grimace et secoue d'ailleurs la tête rien que d'envisager l'option. Il m'explique par A + B que sa copine est à l'origine de tout ça et je crois comprendre bien vite de qui il s'agit. Décidément, je n'ai vraiment pas de chance en ce qui concerne mon arrivée et mon intégration ici. J’enchaîne les rencontres de tarés en tous genres sans ménagement. Et puis comme par magie - non sans un regard clairement pervers accroché au visage - il s'éclipse sans rien ajouter. Je pousse un soupir de soulagement et ramasse mes affaires pour ranger, achever de me rhabiller et partir en douce. Je garde le pull bleu et la chemise, rendrais le reste à la vendeuse. Je suis prêt à plier bagage quand le rideau s'ouvre de nouveau. Je me crispe, roule des yeux et secoue la tête quand il me tend un jean à essayer. Ce type est vulgaire, ne semble avoir aucune limite et a visiblement décidé de me pourrir la vie à coup de harcèlement. Je n'ai pas pour habitude de fréquenter des gens de ce genre, mes amis sont plutôt rares et triés sur le volet. Je pars du principe - et ce, depuis toujours - qu'il vaut mieux avoir peu d'amis et laisser dans toute relation une conséquente zone d'ombre qui empêchera les autres de se servir de vos histoires pour vous faire du mal - ce qui par la même m'a toujours laissé relativement seul, sans en être par ailleurs vraiment dérangé. Du coup, inutile pour moi de faire semblant d'aimer toutes les personnes que je rencontre. C'est vrai, je ne suis pas du genre gentil samaritain qui s'épanche des heures durant sur les problèmes de ses amis. Même ceux de Jane, à terme, me font souvent pâlir d'ennui. Mais au moins je ne donne d'espoir à personne et l'hypocrisie est loin d'être mon terrain de jeu en amitié. Pas question de faire semblant, quand je n'aime pas, c'est comme ça.

« Merci mais mes essayages sont terminés, le jean ne m'intéresse pas, je sais ce qui me va pas besoin de tes conseils et encore moins de ton harcèlement. Je ne donne pas de cours, surtout pas dans ta chambre, et ce soir je suis occupé, désolé ». Ce qui est un vaste mensonge, en dehors de mes révisions il n'y a pas grand chose qui m'attend franchement. Je le pousse et ouvre le rideau pour pouvoir sortir, rendant la moitié des habits à la vendeuse, puis me dirigeant vers la caisse pour payer ce que je prends. « Tu peux arrêter de me suivre, tu perds ton temps avec moi, je me répète sans doute mais je ne suis pas du tout intéressé ». Je soupire, dépose mes articles à la caisse. Vivement que je puisse retourner à Oxford, perdre une année là-bas à cause de ce maudit échange me révulse. Mais c'est le prix des erreurs et je n'ai plus d'autre choix que de l'assumer, maintenant. Juste, si la tâche pouvait m'être facilitée par l'élimination pure et simple de toute source d'ennuis ou d'agacement, ce serait vraiment plus simple de m'adapter à la vie irlandaise dans la maison familiale pourrie où on m'héberge.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas Empty
MessageSujet: Re: You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas   You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

You've indicated your interest, I'm educated in sex w/ Aindreas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

» Parlons un peu [PV Aindreas ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELING GOOD ♪ :: CITYSIDE :: quartier sud de cityside :: Foyleside Shopping Centre-